Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  
  118 / 0
P085
Fonds Garage Charles Gosselin inc
- 1921, 1924, 1932-1933, 1936, 1943, 1947, 1957-1958, 1961, 1963, 1974-1975, 1977, 1979, 1987, 2003-2004, 2019. - 48 documents textuels et autres documents.

Histoire administrative :
Charles-Aimé Gosselin fait l'acquisition d'un terrain sur l'avenue Royale appartenant à Jean-Paul Laflamme le 1er mai 1953 afin d'y construire son deuxième garage. Auparavant, il avait eu un garage à Sainte-Claire entre 1947 et 1952. Il bâtit son second garage sous la bannière B/A (The British American Oil Compagny Limited) durant le mois juin. Toutefois, il reçoit sa charte de compagnie le 12 juin 1979 sous le nom de Garage Charles Gosselin inc., et compte trois actionnaires : Charles-Aimé, son épouse Germaine, et son fils André. En 1991, Lise Fleury et André Gosselin prennent la relève de Charles-Aimé Gosselin et de Germaine Bissonnette, mais Charles-Aimé garde le dernier mot en ce qui a trait aux prises de décisions. Plus tard, il cède ses parts à son fils André. Le Garage Gosselin est situé au coin de la rue Desmeules et de l'avenue Royale, à Saint-Charles-de-Bellechasse.

Au total, le garage a été agrandi à deux reprises. En 1965, le premier agrandissement permet l'ajout de deux portes, dont une plus grande pour accueillir les véhicules poids lourds, une chambre à peinture, ainsi qu'un puits pour le parallélisme des roues. En 1977, le second agrandissement est organisé avec l'achat d'une partie d'un terrain appartenant à Marcel Dion. En outre, avec l'achat de l'entièreté du terrain abritant la maison de John Desmeules, Charles-Aimé Gosselin ajoute une chambre de peinture moderne afin d'isoler l'atelier de carrosserie. Enfin, ce dernier agrandissement lui permet aussi de mettre en évidence les véhicules à vendre, de faire une aire de stationnement plus adéquate, et d'octroyer une place de stationnement pour les autobus scolaires au fond de la cour.

Entre temps, au niveau de la vente d'essence, le Garage Gosselin a changé plusieurs fois de bannière : B/A de 1953 à 1968, Gulf de 1968 à 1987, Ultramar de 1987 à 2000, et Eko de 2000 à 2019. En 2019, devant la charge de travail du garage, le peu de profit retiré de la vente d'essence et le manque de personnel, André Gosselin fait retirer les réservoirs d'essence un an avant la fin de son contrat avec Eko.

Ci-bas se trouve une liste des employés ayant travaillé au garage :
Réal Gosselin (frère de Charles-Aimé Gosselin), Germaine Bissonnette, André Gosselin, Lise Fleury, François Gosselin, Rolland Marcoux (débosseleur et peintre), Yvon Bissonnette (mécanicien), Fernand Fortin (débosseleur) Philippe Vermette (mécanicien), Claude Gagnon (mécanicien).

Portée et contenu :
Le fonds Garage Charles Gosselin permet d'en apprendre davantage sur les personnes qui y ont travaillé et sur l'évolution, dans le temps et l'espace, de la bâtisse à proprement parler.

Plus précisément, on y retrouve des documents notariés, des plans de cadastres, des contrats sur la vente au détail et de prêts d'équipement pour une installation d'essence. Le fonds contient aussi des conventions de ventes au détail, des consignations d'essence, et une demande de décaissement, une lettre de remerciements, des certificats de secourisme, une feuille de factures identifiées au garage, un certificat d'inspection, des cartes professionnelles, un calendrier, un porte-clefs et des photographies du garage avec ses pompes à essence.


Notes :

Collation :
Le fonds contient aussi 2 photographies (n&b), 3 photographies (coul.) et 1 artefact.

État de conservation :
Quelques documents originaux ont des déchirures ou de la saleté.

Langue des documents :
Quelques documents sont bilingues.

Emplacement des originaux :
La majorité des documents se trouvent chez Lise Fleury, les autres sont à la Société historique de Bellechasse.

Retour à la page d'introduction        Choisir les critères de nouveauté