Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  
  66 / 0
P069
Fonds du Cercle de Fermières de Notre-Dame-Auxiliatrice-de-Buckland
- 51 photographies. - 34 documents textuels.

Histoire administrative :
Le 15 mai 1935 se réunissaient un groupe de femmes qui désiraient former à leur tour un Cercle de Fermières dans la région de Notre-Dame-Auxiliatrice-de-Buckland. En fait, l'idée de fonder un Cercle de Fermières à Buckland a murit dans quelques conversations entre madame Joseph Bolduc, de Buckland et sa cousine, madame Élise Bélanger-Brisson. Cette dernière apportait la nouvelle à madame Joseph Bolduc d'un regroupement de femmes à Saint-Flavien. Puis, avec l'aide et les efforts de madame Octave Boutin, madame Joseph Bolduc déposa une demande auprès du gouvernement du Québec concernant la fondation d'un Cercle de Fermières à Buckland. Des préparatifs ont sans doute eu lieu bien avant le 15 mai 1935. C'est d'ailleurs le 10 juin que le premier bureau de direction du Cercle de Buckland est élu, selon le livre de procès-verbaux de 1935 à 1960. On y avait élu les personnes suivantes : madame Octave Boutin (présidente), madame Joseph Bolduc (secrétaire) et mesdames Alyre Laflamme, Joseph Pichette et Joseph Corriveau (conseillères).

Dès les premières années d'opération du Cercle (1935-1936), plus de quarante femmes s'étaient inscrites en tant que membres. Les premières préoccupations des membres du Cercle de Fermières de Buckland touchaient d'abord l'organisation même du Cercle. En 1935 et en 1936, les Fermières ont reçu plusieurs formations sur le tissage, le tricot, la cuisson du pain et l'entretient d'un potager, notamment. Au départ, les premières réunions se tenaient au presbytère avec le soutien du curé. En 1936, la salle était louée pour la modique somme de 2,45$. La même année, le Cercle de Fermières de Buckland avait aussi reçu une subvention de 14,50$ du Ministère de l'Agriculture. En 1936, les Fermières de Buckland font l'acquisition de leur premier métier à tisser. Il en coûta 41$ et le Ministère de l'Agriculture assurait un financement de 17$. Au final, le métier à tisser ne coûta que 24$.

En 1985, le Cercle de Fermières de Buckland a fêté en grand son cinquantième anniversaire. Pour l'occasion, maintes festivités se sont succédé puis un court ouvrage historique a été rédigé. Le livre a été déposé aux archives du Cercle de Buckland par la présidente Marie-Paule Lemelin en 1984. Le livre relate l'histoire du Cercle de Buckland et son évolution et son implication, au fil des ans, dans la vie des femmes de la région. Hélène Tanguay et Suzanne Turcotte ont été responsables de la réalisation de cet ouvrage. Au printemps 2020, le Cercle de Fermières de Buckland fêtera son 85e anniversaire.

À l'été 2019, c'est Juliette Laflamme qui est présidente du Cercle de Buckland. C'est elle qui a été contactée par la Société historique de Bellechasse et qui, avec l'accord des autres membres, nous a prêté les archives du Cercle de Fermières de Buckland.

Historique de la conservation :
Le fonds d'archives du Cercle de Fermières de Buckland est conservé par la présidente du Cercle, madame Juliette Laflamme (2019).

Portée et contenu :
Le fonds du Cercle de Fermières de Notre-Dame-Auxiliatrice-de-Buckland est composé de plusieurs documents d'archives qui témoignent de l'importance de l'organisation et de son évolution dans la région de Buckland. Le fonds est notamment constitué de plusieurs livres de procès-verbaux, d'un livre retraçant l'histoire du Cercle, d'un diplôme et de diverses autres archives. Le fonds permet aussi d'en apprendre en long et en large sur le Cercle de Fermières de Buckland.


Notes :

Emplacement des originaux :
Les archives originales sont conservées par Juliette Laflamme, présidente du Cercle de Fermières de Buckland à l'été 2019.

Retour à la page d'introduction        Choisir les critères de nouveauté