Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  
  59 / 0
P073
Fonds de la municipalité de Beaumont
- 1855. - 117 documents textuels. - 283 photographies. - 4 plans.

Histoire administrative :
Lorsque le roi Louis XIV monte sur le trône de France en 1643, il souhaite, aidé de ses conseillers, envoyer plus de colons s'établir en Nouvelle-France, de sorte que la colonie-comptoir devienne peu à peu une colonie de peuplement. De fait, Jean Talon, représentant du roi et intendant de la Nouvelle-France concède plus de quarante seigneuries en 1672 pour concrétiser le projet d'une colonie de peuplement.

Pour assister à la naissance de la municipalité de Beaumont, il faut donc remonter le temps de quelque trois cents ans. Le trois novembre 1672, l'intendant Jean Talon concède le fief et la seigneurie de Beaumont à Charles-Thomas Couillard, alors sieur des Islets de Beaumont. Dans sa lettre de concession, l'intendant Talon établi qu'en vertu du pouvoir du roi, il concède la quantité de terre bordant le fleuve St-Laurent entre le seigneur Bissot (Seigneurie de Vincennes) et le monsieur de la Durantay.

Charles-Thomas Couillard est né le 10 mai 1647 à Québec. Il est le fils de Guillaume Couillard et le petit-fils de Louis Hébert. Au terme d'un premier mariage avec Marie Pasquier Franclieu (1668), Charles-Thomas Couillard a six enfants. Sa deuxième union avec Louise Couture (1686) a donné quant à elle dix enfants. Charles Couillard est anobli par le roi Louis XIV en 1668.

Sur sa terre, Charles-Thomas Couillard bâtit de ses propres mains son manoir de sorte qu'il soit rapidement utilisable. Le défrichage d'une nouvelle seigneurie était une lourde tâche. Au recensement de 1681, Charles Couillard et son épouse avaient trois domestiques et deux fusils. De surcroît, selon le même recensement, on comptait alors à Beaumont 53 personnes, 13 maisons et 191 arpents de terres en valeur.

Charles Couillard meurt le 8 mai 1715, âgé de 68 ans. Il lègue la seigneurie et tout le domaine à son fils, Charles-Marie, qui avait alors 40 ans. La seigneurie de Beaumont était à l'époque bien moins aisée que sa voisine, celle de Vincennes possédée par les Bissot.
Le domaine est demeuré propriété des Couillard jusqu'en 1806. C'est Louis Turgeon qui devient officiellement propriétaire de la seigneurie de Beaumont. En 1854, le système féodal est aboli pour de bon. Toutefois, les terres officielles du domaine de Beaumont ont été vendues jusqu'à son propriétaire actuel, qui les a depuis 1978, Rosaire Saint-Pierre.

Le territoire actuel de Beaumont est aussi constitué d'une partie de l'ancienne seigneurie de Vincennes (l'ouest du village). La seigneurie de Vincennes a été concédée à Jean-Baptiste Bissot et son frère, Charles-François. Avec les générations postérieures, les Bissot prirent le nom de Vincennes.

La première église de Beaumont est érigée en 1694. Elle était faite de bois et ne fut qu'occupée par un premier curé résident qu'en 1713, près de vingt ans plus tard. Plus tard, en 1721, l'intendant Michel Bégon de La Picardière ordonne la construction d'une nouvelle église de pierres pour remplacer celle de bois.

La municipalité de Beaumont abrite aussi l'un des plus vieux bâtiments de la province. La bibliothèque Luc-Lacourcière a été sauvegardée par le Comité de promotion du patrimoine de Beaumont. Au départ, cette bibliothèque était le presbytère, bâti en 1722. Dans les années 1945-1946, le presbytère est converti en école secondaire, puis après l'incendie de 1979, le bâtiment est reconstruit (les murs étaient intacts) en 1988 puis devient officiellement la bibliothèque Luc-Lacourcière.

Source:
1. Municipalité de Beaumont, http://beaumont-qc.com/administration-municipale/un-peu-dhistoire/, consulté le 30 août 2019

Historique de la conservation :
Les archives ont été obtenues par la municipalité à travers toutes les années d'existance de celle-ci. Certaines archives ont été produites par la municipalité elle-même tandis que d'autres sont des dons d'individus ou d'organismes de la municipalité de Beaumont. Les documents ont été numérisés à l'été 2019.

Portée et contenu :
Ce fonds d'archives est constitué de documents et de photographies de différentes provenances concnernant les domaines politique, médical, religieux et économique. Plus précisément, le fonds de la municipalité de Beaumont contient des archives qui témoignent de l'histoire de la municipalité en plus de permettre aux utilisateurs de plonger à même la sphère privée de plusieurs familles beaumontoises qui ont marqué la communauté au fil du temps. En effet, ce fonds est un reflet direct de la population de l'époque : il nous permet de mieux comprendre les individus et leurs actions d'une époque à l'autre, soit entre le XVIIe et le XXe siècle.

La municipalité de Beaumont s'est récemment doté de tout un mode de classement pour la préservation de leurs archives. De plus, au fil des ans, la municipalité a aussi récupéré plusieurs fonds d'origine privée. De ce fait, le fonds de la municipalité de Beaumont n'est pas uniquement constitué de documents publics : il regorge d'informations pertinentes qui permettent de mettre en valeur le patrimoine bellechassois.


Notes :

Emplacement des originaux :
Les originaux sont conservés dans les archives de la municipalité de Beaumont.

Retour à la page d'introduction        Choisir les critères de nouveauté