Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  
  88 / 0
P040
Fonds maison Turgeon
- 1704-1939. - 18 cm de documents textuels.

Notice biographique :
D'après la tradition orale, la maison Turgeon aurait été construite au début du XVIIIe siècle par Zacharie Turgeon. Ce dernier avait reçu, en concession, un lot du seigneur Charles Couillard en 1695. Sept générations de Turgeon y auraient habité avant qu'elle ne soit vendue en 1975.
Un ensemble documentaire qui semble s'être accumulé de manière naturelle a été retrouvé dans la maison Turgeon et celui-ci mentionne une maison dont le premier propriétaire se nommait Denis Derome dit Descarreaux qui se serait installé à Beaumont à la fin du XVIIe siècle.
Comme la maison n'est plus à son emplacement originel, il est difficile de déterminer s'il s'agit de celle construite par Zacharie Turgeon ou celle dudit Descarreaux. Toutefois, comme elle est identifiée comme étant la " Maison Turgeon " dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec, nous avons choisi cette dénomination.

Historique de la conservation :
Ce que nous identifions comme étant le fonds de la maison Turgeon est l'ensemble documentaire qui a été découvert par l'actuel propriétaire du bâtiment. Il s'avère que ce fonds a été constitué à partir de plusieurs ensembles documentaires de diverses provenances qui se sont retrouvés dans la maison ancestrale de la famille Turgeon. Dans la plupart des cas, il est difficile d'établir la raison pour laquelle certains documents s'y sont retrouvés.
Autrefois, lorsqu'un terrain était vendu, l'acquéreur prenait possession des documents permettant de faire la chaîne de titres de la propriété en question. De plus, lorsqu'un mariage était contracté, les nouveaux mariés avaient parfois l'habitude de confondre leurs archives familiales. Il y a donc plusieurs raisons qui peuvent expliquer la présence de documents dans le fonds de la maison Turgeon, mais, dans certains cas, nous ne pouvons émettre que des hypothèses.
En revanche, nous savons que ces documents ont été conservés dans la maison durant plusieurs décennies. La famille Turgeon s'est transmis l'ensemble documentaire de génération en génération jusqu'au décès de Mme Juliette Guay, la femme d'Henri Turgeon, le dernier de la famille à avoir possédé la maison. Lorsque celle-ci a vendu la maison en 1975, elle a apporté les documents avec elle. Après son décès en 2004, les enfants de Mme Guay ont donné les documents aux propriétaires de la maison ancestrale des Turgeon. Depuis, le bâtiment a été vendu à M. Éric Fillion qui a retrouvé les documents dans la maison. Celui-ci a contacté la Société historique de Bellechasse afin d'en assurer la conservation.

Portée et contenu :
Le fonds de la maison Turgeon est divisé en quatre séries. Les trois premières portent sur les trois familles ayant contribué le plus à la constitution du fonds, soit les familles Boissel, Turgeon et Fournier. La dernière série est consacrée à l'ensemble des documents qui ne peuvent être affiliés à aucune des trois familles susmentionnées.
Bien qu'il soit issu de plusieurs producteurs différents, le fonds de la maison Turgeon révèle des informations de différentes familles qui ont habité Beaumont et ses environs pendant près de 250 années. Les documents qui le constituent dévoilent des renseignements permettant d'établir des liens entre divers individus et un contexte historique qui justifient la préservation de sa composition originelle.
Contenant plus de 300 documents dont les plus anciens datent de 1704, le fonds de la maison Turgeon nous permet d'aborder des thématiques historiques des plus diverses : les successions, les alliances matrimoniales, les conflits familiaux, la transmission des terres, les règlements de comptes, les projets de loi municipaux, etc. La multiplicité des thèmes abordés par le fonds en fait un sujet d'exploitation dont les limites correspondent à celles de l'imagination du chercheur.
La richesse de ce fonds s'exprime non seulement à travers sa masse et l'âge des premiers documents, mais également à travers la rareté et l'unicité de certaines pièces. On retrouve, en effet, des pièces uniques telles que des permis de pêches à la morue datant du XVIIIe siècle ainsi que des documents portant sur la répartition des ponts au XIXe siècle. On retrouve également des documents plus courants comme des actes notariés. En revanche, étant rassemblés dans le même fonds, ces documents notariés nous permettent de retracer l'histoire d'une terre, d'un individu ou même d'une famille.


Notes :

Classement :
S01- Famille Boissel
S02- Famille Turgeon
S03- Famille Fournier
S04- Autres familles

Langue des documents :
Français et anglais

Emplacement des originaux :
Maison Turgeon

Retour à la page d'introduction        Choisir les critères de nouveauté