Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  
  56 / 0
P023
Fonds de la fabrique de Saint-Michel


Histoire administrative :
L'histoire paroissiale de Saint-Michel débute en 1678. À cette époque, la population fait partie d'un immense district paroissial érigé par Monseigneur de Laval afin que les habitants de la Côte-du-Sud puissent avoir accès à l'exercice du culte. Bien qu'aucun saint patron n'y est affilié, la formation de ce district permet de desservir des populations dispersées sur un vaste territoire. Ce modèle n'est que temporaire et doit progressivement laisser sa place à une structure paroissiale qui ressemble davantage à ce que nous retrouvons aujourd'hui.
C'est en 1693 que la paroisse est officiellement érigée. Épousant les frontières de la seigneurie de la Durantaye, on lui attribue le nom de Saint-Laurent-de-la-Durantaye. Toutefois, le seigneur de l'île d'Orléans, Laurent Mauvide, voulait que sa paroisse porte le nom de Saint-Laurent. Il réussit ainsi à convaincre Monseigneur l'Évêque de Québec de changer les toponymes de deux paroisses. En 1798, le nom de la paroisse de Saint-Laurent-de-la-Durantaye est changé pour celui de Saint-Michel-de-la-Durantaye.
En 1700, l'abbé Joseph-Martin Turpin fait installer la première chapelle-presbytère dans un bâtiment situé sur la terre de Jacques Corriveau, sur l'actuel territoire de Saint-Vallier. Dès cet instant, les habitants de la région peuvent faire baptiser leurs enfants, assister à la messe du dimanche et faire bénir leur mariage et leur sépulture dans un endroit beaucoup plus près de leur domicile.
En 1712, les habitants de la partie ouest, craignant une division éventuelle de la paroisse, font construire une autre chapelle. En 1714, l'évêché décide de scinder le territoire paroissial en deux et de créer une nouvelle paroisse à l'est sous le nom de Saint-Philippe-et-Saint-Jacques. Les habitants de la partie ouest conservent le patronage de Saint-Michel. En 1715, un presbytère est construit près de la chapelle. En 1736, devenue trop petite, la chapelle est remplacée par une église construite au coeur du village.

Portée et contenu :
Les documents qui constituent le présent fonds sont issus des archives paroissiales de la Fabrique de Saint-Michel-de-Bellechasse. Il s'agit de l'ensemble des documents amassés par la Fabrique au cours de son existence. Les archives paroissiales rassemblent toutes sortes de documents : des actes administratifs diocésains (lettres épiscopales, mandements, décrets, circulaires au clergé, directives et autorisations de toutes sortes), des archives se rapportant à tout corps administratif (marguilliers et syndics), ainsi que toutes sortes documents réunis ou produits par une personne physique ou morale qui a jugé pertinent de les léguer à la Fabrique (journaux personnels, correspondance, photographies, notes historiques, etc.).

Retour à la page d'introduction        Choisir les critères de nouveauté